Interview de Guillaume Joubin – Contrôleur qualité & responsable production chez Verger Naturals

Passionné par les matières premières en général et naturelles en particulier, Guillaume Joubin s’est expa- trié jusqu’au Sri Lanka pour exercer la profession de contrôleur qualité / responsable production chez Verger Naturals. Nous avons interviewé pour vous cet ancien étudiant de la promotion « Santal 2018 », qu’on croisait toujours à l’école… avec une ou plusieurs mouillettes sous le nez…

 

Guillaume, pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter la société pour laquelle vous travaillez ?

Guillaume Joubin :« Je travaille pour la société Verger Naturals. C’est une société de production d’huiles essentielles et d’épices (cannelle, clou de girofle, citronnelle…). Notre principal site est situé à une heure de Colombo, au Sri Lanka. »

 

Quel y est votre rôle et depuis combien de temps ?

G.J. :« Ici, je suis responsable de la production, mais aussi de la qualité des huiles essentielles que nous produisons. Ce rôle couvre les différentes étapes depuis l’achat des matières premières à distiller jusqu’à l’expédition des lots aux clients. Je m’assure de la qualité des matières premières entrantes et des produits sortants. J’occupe ce rôle depuis septembre 2018. »

 

Pourriez-vous nous décrire, dans le cadre de votre travail, à quoi ressemble une journée type ?

G.J. :« Au fur et à mesure des jours ici, une sorte de routine s’est installée, elle est indispensable au bon déroulement des opérations. À mon arrivée le matin sur le site de production, la distillation est déjà en cours sur un lot reçu plus tôt dans la semaine : je fais le tour des alambiques et discute avec les opérateurs pour m’assurer que tout est en ordre. Si nous réceptionnons un lot de matière première, je me rends aussi dans notre bâtiment de stockage pour voir, toucher et sentir la matière première entrante. Ces trois aspects donnent déjà une idée assez précise de la qualité de la matière entrante. Après cela, je retourne au laboratoire, c’est là que je passe le plus de temps, et commence les analyses du jour et le contrôle de routine. Enfin, je me penche sur la pré- paration des lots et des échantillons selon les demandes que nous recevons. »