Interview de Maxime Gonzalez Anton

 

Ancien étudiant de la promotion « Santal 2018 » de l’École Supérieure du Parfum de Paris, Maxime Gonzalez Anton travaille aujourd’hui chez Keva Fragrances, en tant que parfumeur junior. Après un stage de fin d’études dans cette entreprise Hollandaise, c’est avec le mastère de notre école en poche (et plein d’autres cordes à son arc !) qu’il y est entré, notamment pour y suivre une solide formation interne, avant de prendre ses récentes fonctions…

 

Maxime, pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter la société pour laquelle vous travaillez ?

Maxime Gonzalez Anton : « Je travaille chez Keva Fragrances, une société internationale à l’origine Indienne, aujourd’hui implantée et grandissante en Europe. »

 

Quel y est votre rôle et depuis combien de temps ?

M.G.A. : « Je suis parfumeur junior, après deux ans de formation en tant qu’élève parfumeur en interne chez Keva Fragrances, mais aussi après un an en tant qu’apprenti parfumeur aux côtés du parfumeur Nicolas de Barry, et après mes études à l’École Supérieure du parfum et à l’ISIPCA. »

 

Pourriez-vous nous décrire, dans le cadre de votre travail, à quoi ressemble une journée type ?

M.G.A. :« Je n’ai pas vraiment de journée type. Du moins, je n’ai pas vraiment chaque semaine deux jours se déroulant de la même manière. Cela dépend des projets, des demandes des évaluatrices ou des clients, ou encore de différentes missions ou urgences qui peuvent se montrer. Je peux toujours vous dire que chaque jour se compose au moins de sentir et de formuler des créations, puis cela dépend des réunions, des séances d’évaluation, ou des missions diverses et variées. »

 

Pour découvrir la suite de son interview, cliquez ici !