Interview de Morgane Buser – Évaluatrice junior « Fine Fragrance » chez Takasago

Morgane Buser, ancienne étudiante de la promotion « Jasmin 2017 » de l’École Supérieure du Parfum de Paris, exerce aujourd’hui le métier d’évaluatrice, dans le domaine de la Fine Fragrance et pour la société Takasago, à Paris. Déjà très talentueuse à l’école (puisqu’elle y fût major de promotion pendant cinq années consécutives !), Morgane poursuit sa belle ascension humblement et avec passion. Pour vous, elle livre ici une interview sans fards, avec beaucoup de justesse, de sincérité et d’objectivité…

 

Morgane, pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter la société pour laquelle vous travaillez ?

Morgane Buser : « Je travaille pour Takasago qui fait partie du Top 10 des maisons de composition. Sa particularité principale, qui est également son plus grand intérêt à mon sens, est sa position de challenger vis-à-vis du Top 3 (Givaudan, Firmenich, IFF) qui amène perpétuellement à redoubler de créativité et de proactivité pour pouvoir rivaliser avec eux et grandir en tant que société et en tant qu’individu. »

 

Quel y est votre rôle et depuis combien de temps ?

M.B. : « Je suis Évaluatrice junior « Fine Fragrance » depuis janvier 2018. »

 

Pourriez-vous nous décrire, dans le cadre de votre travail, à quoi ressemble une journée type ?

M.B. : « Une journée type en tant qu’évaluateur est celle d’un chef de projet développement parfum. Elle s’articule d’abord autour de sentir les essais des parfumeurs sur les différents projets en cours pour les juger en fonction du brief émis par le client. En tant qu’évaluatrice j’apporte mon expertise marché/produit/client au parfumeur pour orienter la création au mieux. C’est un cercle répétitif jusqu’à ce que l’on estime avec le parfumeur que la fragrance est la meilleure et la plus aboutie possible pour être présentée au client. »

Pour découvrir la suite de son interview, cliquez ici !