La passion du parfum

La passion du parfum est le fil conducteur de l’enseignement de l’école. Qu’il s’agisse de philosophie, de chimie, de développement durable, de marketing ou de composition, tout est prétexte à décrire, comprendre ou analyser les parfums et les processus olfactifs.

Afin de faire de cette passion un axe de développement professionnel efficace, le cursus de l’école est structuré autour de plusieurs temps forts liées à des compétences professionnelles bien identifiées : analyser, sentir puis exprimer, créer et manager.

Le projet pédagogique de l’École Supérieure du Parfum est résolument tourné vers l’insertion professionnelle de ses étudiants, ce pourquoi notre programme est sans cesse réinterrogé afin d’être toujours en parfaite adéquation avec les attentes de l’industrie.

Les programmes ont ainsi été construit autour d’un projet pédagogique précis : permettre à tous les étudiants passionnés par l’industrie du parfum, scientifiques ou non, mais possédant une capacité de travail et une motivation suffisante, de pouvoir s’investir dans des métiers variés.

 

 

ANALYSER

Le monde du parfum est lié à des mécanismes chimiques dont la compréhension est indispensable à la maîtrise des processus de création et de vente. L’approche pédagogique retenue par l’École Supérieure du Parfum est de permettre un apprentissage approfondi de ces mécanismes tout en les rendant accessibles à tous ceux dont la curiosité et la motivation sont suffisantes, quelle que soit leur culture scientifique antérieure.
Le programme grande école s’adresse donc aux titulaires de baccalauréats des sections scientifique, économique et sociale, littéraire (option mathématiques) et technologiques (STL, STI, STAV).

 

SENTIR PUIS EXPRIMER

Le développement d’une sensibilité olfactive est évidemment un moment incontournable de la formation.
Elle passe par une multiplication des moments dédiés à la reconnaissance des matières premières essentielles, mais également par une ouverture vers d’autres types d’expériences sensorielles comme l’oenologie ou le travail sur le goût.
Elle nécessite enfin de pouvoir retranscrire ces expériences sous la forme d’un discours clair, polyglotte, riche de références esthétiques et sectorielles.

 

CRÉER

La maîtrise des mécanismes de création d’un parfum constitue le coeur de la formation et de l’enseignement de 3e et 4e années. Les aspects chimiques sont centraux. Ils doivent notamment intégrer les contraintes du travail en laboratoire et les aspects de sécurité environnementale qui sont primordiaux.
La création ne s’arrête pas à celle du parfum. Elle doit déborder sur d’autres aspects comme ceux liés à l’identité visuelle, au packaging, etc.

 

MANAGER

Le processus de création ne peut être séparé d’une connaissance des contraintes marketing et commerciales qui sont au coeur des industries du luxe. Ces notions sont d’autant plus primordiales qu’elles garantissent l’insertion professionnelle réussie de nos élèves le moment venu.
L’École Supérieur du Parfum a donc pour ambition de former de vrais managers capables de s’adapter à tous les segments de cette industrie.

  • Terminale S
  • Terminale ES
  • Terminale L
    option Mathématiques
  • Terminale S.T.A.V
  • Terminale S.T.I
  • Terminale S.T.L
  • test
  • remiseà niveauobligatoire
  • remiseà niveauobligatoire
Entrée en
1ère année